top of page

J'ai éprouvé le besoin de documenter l'inéluctable... Documenter, pour faire barrière et mieux voir, pour suspendre provisoirement l'émotion et saisir mieux l'expérience en cours, et pour accepter qu'il faudra un jour se dire adieu...

Ce projet, c'est  l'archive d'un retrait, d'un délitement et d'un confinement: confinement dans des espaces intérieurs, délitement du corps et de l'esprit, retrait progressif de la vie. L'archive d''un témoignage d'amour, aussi.

 

Ce projet est hanté par deux photographies anticipées, celles de mes parents morts. C'est une histoire dont la fin, connue par avance, constitue le prétexte.

 

Il me faut raconter tout ce qui y conduit, raconter l'expérience pour en comprendre la banalité et la singularité, rendre hommage et apprendre à mourrir, parce que c'est peut-être là que réside la dernière leçon de vie que mes parents me laisseront, la plus importante sans doute.

​​

 

00:00 / 01:27
bottom of page