"Il est une rumeur du temps qui est à la fois la musique

sacrée des sphères et le tic-tac de la bombe"

Jean d'Ormesson

 

 

La rupture, le déplacement et la mélancolie comme prétextes à une série de photographies hantée par le temps. La photographie comme langage et, avant tout, expérience. 'est-ce en effet pas la singularité et le destin de la photographie que d'être engluée dans le temps alors que d'autres médium semblent, eux, plus à même d'effleurer l'éternité?   

Cette série, réalisée à l'occasion d'errances et de rencontres fortuites, propose un regard personnel et sensible sur l'expérience du temps. Toutes ces photographies ont été prises dans un état où il me semblait toucher et être habité par cette rumeur du temps.

 

Cette série hésite entre musique sacrée des sphères et tic-tac de la bombe. Elle rend compte d'un état intérieur propre à une période et, peut-être, pointe vers une sorte de métaphysique.